siba inu

Le top 10 des races de chiens japonais

Le Japon est particulièrement connu pour son respect des chiens. Souvent de type spitz, ils sont de plus en plus appréciés dans nos contrées. Au pays du soleil levant, nombre de légendes ou d’histoires vraies circulent. Vous connaissez peut-être l’histoire de Hashikô, l’akita le plus célèbre grâce à sa fidélité, mais connaissez-vous celle de Taro et Jiro ?

Nous vous présentons 10 races de chiens originaires du Japon.

Les chiens de petite taille

Le terrier japonais

Ce terrier est issu de croisements entre divers fox-terriers importés au XVIIᵉ siècle, lors de la venue des Hollandais au Japon, où il reste rare. Excellent chien de compagnie, il est facile à éduquer et souvent d’humeur enjouée.

Le spitz japonais

Partageant une ressemblance frappante avec le samoyède, le spitz japonais est un excellent chien de compagnie. Très attaché à la famille, il préférera l’intérieur du foyer malgré sa constitution robuste. D’un tempérament très agréable, c’est un chien de garde qui n’hésitera pas à aboyer lors de l’arrivée de quelqu’un d’étranger à la maisonnée.

L’épagneul japonais

Craquant, intelligent, parfois impulsif, l’épagneul japonais aurait été importé très tôt en Europe où il a longtemps été le compagnon privilégié des dames de la haute société. C’est un chien qui s’épanouit plutôt à l’intérieur et qui fera le maximum pour plaire à son maître.

Les chiens de taille moyenne

Le shikoku inu

Le shikoku inu est une race assez rare en dehors du Japon. C’est un chien intelligent, mais surtout très indépendant. Très difficile à éduquer, c’est un chasseur né. Sa robe va du sésame au sésame noir en passant par le sésame rouge.

Le hokkaido inu

Race plutôt rare, le hokkaido inu était employé pour la chasse à l’ours. Il est de constitution robuste et est connu pour son endurance, son intelligence et sa fidélité.

Le kai ken

Race récente en dehors du Japon, le kai ken est un chien vigoureux à la musculature impressionnante. À l’origine sauvage, il dispose d’un grand esprit de meute. Il est moins indépendant que la plupart des chiens présentés ici et fera un compagnon loyal.

Le shiba inu

Le shiba inu est un chien de type spitz. Sa robe peut être rouge/sésame ou noire et feu/crème. Il a la particularité d’avoir la queue enroulée sur le dos. Chien de chasse à l’origine, il est fidèle à son maître, mais peut se montrer très indépendant. Il est considéré comme “Monument naturel du Japon”.

Les chiens de grande taille

L’akita inu

C’est probablement le chien japonais le plus connu grâce à Hashikô, exemple de fidélité à son maître. Il possède même une statue à son effigie devant la gare de Shibuya (célèbre arrondissement de Tokyo). Très intelligent, l’akita est aussi très têtu et demandera une éducation ferme mais bienveillante.

Le tosa inu

Le tosa inu est issu du croisement de shikokus et de chiens occidentaux. Il a été utilisé très longtemps pour les combats. Courageux et patient, il nécessite de la rigueur dans son apprentissage. Athlétique et massif, c’est un excellent chien de garde.

Le husky de sakhaline

Véritable légende, le Husky de Sakhaline est un chien de traîneau pratiquement disparu, mais dont l’histoire célèbre de Taro et Jiro, qui ont survécu un an en Antarctique après avoir été abandonnés par les chercheurs à la suite d’une tempête dantesque, est assez célèbre et marquante pour qu’un film leur soit dédié (Antartica, Prisonniers du froid).